Choix de la destination des trains face aux signaux


J'ai souvent remarqué que de jeunes joueurs commençant à acquérir une certaine expérience, et commençant donc à se lancer dans des réseaux complexes, se trouvaient confrontés à des problèmes d'aiguillage des trains, ces problèmes émanant souvent d'une incompréhension de la logique des trains face aux signaux.

Cet apprentissage est là pour y remédier.

Il n'a pas vocation à expliquer le fonctionnement même des signaux, mais à clarifier quelques points essentiels, à travers des exemples qui ne sont pas toujours évidents, même pour des joueurs d'expérience.

Choix de la destination des trains face aux signaux
Près-requis: Connaissance des pré-signaux et des signaux de chemin


Sommaire

  • 1/ Règle N°1
  • 2/ Choix de la destination
    • 2.1/ Pré-signaux et Signaux de chemin
    • 2.2/ Le train voit loin



1/ Règle N°1

C'est à mon avis la règle la plus importante de toutes:



Un train ne s'arrête jamais devant un signal vert.

Cela semble évident, hein?

 

Et bien figurez-vous que c'est cette règle qui fait toute la différence entre les pré-signaux, dont le signal d'entré est vert si un signal de sortie est vert, et le signal de chemin, qui lui est toujours rouge.

 

Gardez cette règle en tête vous permettra de mieux appréhender la façon dont vous devrez placer vos signaux.



2/ Choix de la destination

2.1/ Pré-signaux et Signaux de chemin

Les pré-signaux et les signaux de chemin sont très différent l'un de l'autre car les trains se comportent de façon totalement différentes face à ces deux type de signaux.



Rappel:

Souvenez-vous, ou lisez le

tutoriel sur les feux

si ce n'est pas encore fait:

 

  • Un pré-signal d'entré est vert si et seulement si au moins un pré-signal de sortie est vert derrière lui. Il n'est pas affecté par les signaux de bloc ou de chemin.
  • Un signal de chemin est toujours rouge, et ne passe au vert que si le train à trouvé un chemin vers sa destination. Il permet en outre l'entrée de plusieurs trains dans un même bloc de signaux, mais ça n'a pas d'importance ici.

 

Nous allons donc, grâce à ce que nous savons, dégager une différence capitale entre les pré-signaux et les signaux de chemins résultant de la

Règle N°1

.

 

Prenons ce cas de figure, mais traité avec les deux type de signaux:

 

 

Voici deux gares de passage à sens unique construites sur le même modèle: un voies d'arrivée, qui se scinde en deux voies de gare et une voie de contournement, le tout se rejoignant sur la voie de sortie, à l'arrière.

 

La différence entre ces deux gares tien à une simple chose: les signaux. L'une à un système de pré-signaux, l'autre dispose d'un simple signal de chemin.

 

Le but n'est pas de déterminer quelle est la gare la plus efficace, mais de savoir ce qu'il se passe si, comme dans l'image, un trains arrive alors que la gare est pleine.

 

Nous allons imaginer d'abord que le train ne souhaite pas se rendre à la gare. Voici donc ce qu'il se passe avec chacun des types de signaux:

 

  • Signal de chemin:
    Lorsque le train s'approche du signal, il choisi son chemin: il souhaite passer par la voie de contournement. Cette dernière étant libre, le signal passe au vert, et le train emprunte le chemin désiré.
  • Pré-signaux
    Étant donner que la voie de contournement est vide, le signal de sortie qui lui correspond est vert, et donc le signal d'entré. Le train arrive, et emprunte donc le chemin tracé par les signaux vert, et se retrouve donc sur la voie de contournement.

 

Jusqu'ici, aucuns problèmes, mais voyons plutôt ce qu'il se serait passé si le train souhaitait se rendre en gare:

 

  • Signal de chemin
    Le train arrive face au signal de chemin. Il souhaite se rendre en gare, mais malheureusement toutes les voies sont prises. La voie de contournement est libre elle, mais le train s'en moque: il veut aller en gare, le signal reste donc rouge, et le train attend qu'un chemin vers sa destination se libère.
  • Pré-signal
    Le train approche. Les voies de gare sont prises, et leur signaux de sortie sont donc rouge. Mais la voie de contournement est libre, elle, et son signal de sortie est donc vert, faisant passer au vert le signal d'entré! Le train s'engage donc, malgré l'absence de voies de gare disponible, et suis donc les signaux verts, sur la voie de contournement.


Observons ce qu'il s'est passer:

Avec le signal de chemin, c'est le train qui dicte son itinéraire au signal, il n'ira donc jamais à un endroit où il n'a pas envie d'aller, et le signal ne passera vert que si le train trouve un chemin vers sa destination (d'où le nom du signal). Sinon, il reste rouge, et le train n'avance pas.

 

Avec les pré-signaux, c'est l'inverse: ce sont les signaux qui choisissent l'itinéraire du train en fonction des chemins libres, indiquant ces dernier par des signaux verts (Règle N°1,

Règle N°1...

). Le train avance donc, mais sans véritablement choisir sa destination.



L'utilisation du signal de chemin est donc recommandée dans le cas d'une intersection où plusieurs destinations différentes s'offrent aux trains.

Nous avons pris l'exemple d'une simple gare de passage, mais ceci est valable avec des gare plus massive ou des intersections, du moment où plusieurs destinations différentes s'offrent aux trains.



2.2/ Le train voit loin

Le train ne choisi pas son itinéraire au moment où il arrive devant un signal: il voit bien au delà. En effet, le train programme son itinéraire au moment même où un nouvel ordre lui est donné, et ce en vérifiant si les chemins disponibles ne sont pas obstrués. C'est précisément cela que je souhaite vous faire observer dans l'exemple si dessous.

 

 

Les deux trains souhaitent se rendre en gare. Les signaux n'offrent aucunes informations au train d'or quant au chemin libre, et pourtant, ce dernier emprunte bien la voie libre.

 

 

Il le fait car il étudie en avance les différent chemin, et qu'il choisi donc le chemin libre le plus court.

 

Cet exemple, bien que très simple, illustre à merveille la logique qu'on les trains dans le choix de leur itinéraire. Cet exemple peut bien sûr s'appliquer à des réseau bien plus massifs, bien plus grands.


Notez que les trains calculent en permanence leur itinéraire optimal

. Ainsi, si une voie vient à être obstruée ou au contraire libérée pendant son trajet, le train changera sont itinéraire en conséquence.

  • Currently 0.00/5
Rating: 0.00/5 (0 votes cast)

Share It!

Be the first to comment