Table des matières

Autours du site :
:: Accueil du site ::
:: A propos ::
Connaître le jeu :
:: Faire du Sabotage ::
:: Quelques astuces ::
:: Les bugs connus ::
:: S'adapter à l'économie :: (création en cours)
Comment concevoir des réseaux
:: Les bases sur les réseaux ::
- Les voies simples
- Les doubles voies
- Les embranchements
- Les gares
- Voie en cascade
- Les dépôts
- Les échangeurs
:: Réseaux améliorés ::

- Les distances à respecter
- Les priorités
- Load Balancing
- Gares Ro-Ro
- Gares améliorées
- Systèmes Self-Regulating

:: Exemples de réseaux ::

Les types de voies

Les voies simples

Les voies simples sont assez utilisées pour les petits trajets et/ou les petites villes, effectivement, un seul train peut emprunter ce chemin ferré. Il serait peu rentable de construire une longue voie pour un seul train.

Le mieux est de construire des gares avec deux voies au lieu d’une (si vous en avez les moyens et la place), car si la production augmente par la suite, vous pourrez créer une autre voie en parallèle.

L'image ci-dessous présente quelques embranchements possibles en voie simple.

Note: les "voies multiples" comme vous pouvez le constater sur l'image sont une version basique des doubles voies dont je vais vous parler ci-après.


Les voies doubles

Les voies doubles, comme celles ci-dessous assurent l’aller et le retour des trains. C’est une ligne importante réservée pour les grands trajets ou pour une forte production en amont.

Vous pourrez avoir beaucoup de trains sur ces voies mais il ne faut pas d’embouteillages, pour les éviter, faites des gares assez grandes, (jusqu’à 4 voies).

Il faut aussi faire attention à acheter toujours les mêmes locomotives et si possible, le même nombre de wagons, sinon des embouteillages vont se créer par des trains plus ou moins lents.

Vous devez aussi veiller à mettre vos feux dans le bon sens désignant ainsi une voie aller et une voie retour, de même qu’à l’espace entre les feux (ne les espacez pas trop). Des feux suffisamment près assurent la continuité du passage des trains, les trains peuvent alors se suivre sans s'arrêter tant qu'ils sont constamment séparés par le même nombre de feux dans un intervalle régulier.

Note: l'accès au gare se caractérise par une débouché des deux voies aller/retour sur un croisement de rails puis sur les voies de gares séparées par des doubles feux. Ainsi les trains peuvent renter/sortir de gare lorsqu'il n'y a pas de train dans le passage et emprunter la voie retour (puisqu'ils doivent suivre le sens unique imposé par les feux simples).


Les Embranchements

Les embranchements constituent l'essence même des réseaux puisqu'ils structurent l'espace emprunté par vos trains en leur permettant de changer de lignes.
On distingue 2 types d'embranchement :
- Les jonctions (en T)
- Les croisements (en X)

Les jonctions sont eux-mêmes séparés en deux sous-catégories :
- Les jonctions à une direction (unidirectionnelles)
- Les jonctions à deux directions (bidirectionnelles)

Jonctions à une direction

Ce sont les plus simples. Il s'agit de deux lignes qui fusionnent en une seule. En double voies on peut considérer cela comme un raccordement d'une ligne à une ligne principale vers une direction donnée.
Exemple : La récolte de plusieurs fermes vers une ligne qui desservira une usine.

Ce type de jonction concerne les images (1) à (6)

(*)
On constate que les images (1) et (2) sont des jonctions basiques dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Peu coûteux
- Rapide et facile à construire.
- Facteur d'embouteillage élevé du fait des croisements de rails.



(*)
On constate que les images (3) à (6) sont des jonctions avancées dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Un peu plus coûteux
- Facteur d'embouteillage faible.






Jonctions à deux directions

Il s'agit d'une ligne secondaire qui s'établit sur une ligne principale. En double voies on peut considérer cela comme un raccordement d'une ligne à une ligne principale vers les deux directions.
Exemple : Le raccordement des plusieurs villes à une ligne principale, les trains peuvent alors circuler entre les différentes villes.

Ce type de jonction concerne les images (7) à (18)

(*)
On constate que l'image (7) est une jonction basique dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Peu coûteux
- Rapide et facile à construire.
- Facteur d'embouteillage élevé du fait des croisements de rails.

(*)
On constate que les images (8) à (18) sont des jonctions avancées dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Un peu plus coûteux
- Facteur d'embouteillage faible.













Croisements

Il s'agit d'un établissement de deux lignes entre elles, les trains ont donc le choix entre 3 directions (devant, à droite ou à gauche).Exemple : Le raccordement central de deux lignes de transport de passagers entre 4 villes.

Les croisements concernent les images (19) à (22)

(*)
On constate que l'image (19) est un croisement basique dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Peu coûteux
- Rapide et facile à construire.
- Facteur d'embouteillage élevé du fait des croisements de rails.

(*)
On constate que les images (20) à (22) sont des croisements avancées dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Un peu plus coûteux
- Facteur d'embouteillage faible.



Les Gares

Gares d'arrêt

Les gares d'arrêt sont le plus souvent utilisées lorsqu'on transporte de la matière/marchandise puisqu'on opère d'un point à un autre.

(*)Gares d'arrêt en croisement

Il s'agit de terminus situés à l'extrémité d'une ligne, les trains entrent et repartent par le même bout de gare.
On dit qu'il y a croisement de rails puisque les trains doivent pouvoir entrer et sortir de gare par le même bout donc on doit adapter les possibilités de circulation en conséquence en plaçant plusieurs tronçons de rails enchevêtrés :





La gare d'arrêt en croisement utilisé avec les feux normaux a donc, de façon très standard, cet aspect :
Utilisé avec ou sans dépôt (qu'il est aisé de placer sur le croisement de rails).


 


On peut ajouter autant de voies de gare que voulu en répétant le croisement de rails, mais avec un trafic important ce type de gare devient rapidement un entonnoir et est facteur d'embouteillages.





Ces gares sont majoritairement utilisées avec présignaux pour les raisons pratiques d'empêcher les trains de se bloquer devant les voies de gare.









(*)Gares d'arrêt à voie de retour

Il s'agit de terminus situés à l'extrémité d'une ligne, les trains repartent par une voie de sortie à l'autre bout de la gare, ce qui permet de ne pas gêner les trains entrant.

La gare d'arrêt à voie de retour utilisé avec les feux normaux a donc, de façon très standard, cet aspect :
Utilisé avec ou sans dépôt (bien qu'il soit superflu).





Utilisé avec des présignaux, on retrouve la forme la plus couramment utilisée pour des raisons pratiques :
On remarque d'ailleurs que l'entrée forme une arborescence qui est optimale pour améliorer l'asservissement de la gare.
On remarque aussi que les feux d'entrée de gare on été remplacés par des feux simples puisqu'avec la voie de retour les trains entre en gare en sens unique.





Note: Sur la première image on ne pouvait pas remplacer les feux doubles par des feux simples car les feux doubles offrent le choix de voie pour le train. Ainsi le train regarde quelle voie est libre pour s'y engager... Avec les présignaux, l'idée de choix est encore présente dans les présignaux de sortie utilisés en simple.
(Voir le tutorial sur les feux)

Gares de passage

Les gares de passages sont simples puisqu'elles se placent directement sur la voie en préservant sa continuité. Des feux bien placés permettent un passage efficace du trafic :


(*) Gare de passage simple

Le gare de passage simple se place directement sur la voie. On peut donc placer des feux simples en entrée puisqu'on a du sens unique.
Dans sa version la plus basique, on a seulement une voie de gare par voie, donc une dans le sens de l'aller et une dans le sens du retour.





Si on souhaite utiliser plusieurs voies de gare, on ajoute une arborescence en gare avec présignaux (ou sans, mais il faut placer des feux doubles). On remarque nettement la séparation entre l'aller et le retour : chacune des deux parties de la gare correspond à une voie.





(*)Gare de passage en croisement

Ce type de gare est particulièrement intéressant lorsqu'on souhaite le retour en arrière possible. Dans le cas où par exemple on aurait des trains à faire l'aller/retour et d'autres à continuer sur la ligne vers la prochaine gare.
On a donc des croisements de rails à l'entrée et à la sortie où on pourra placer des dépôts.
Sur la seconde image, on a le même système gare avec les présignaux.









On a bien sûr possibilité de créer des croisements de rails seulement à un bout de la gare si l'autre bout n'autorise pas le demi-tour des trains. On doit alors ajouter une voie de retour :




Voies en Cascade / Arborescence

Une voie en cascade (ou en arborescence) permet la division d'une voie en plusieurs voies pour desservir une gare par exemple.

Vous avez probablement déjà vu un arbre généalogique... c'est la même chose ici.
Une gare en arborescence, c'est prendre une voie qui arrive vers une gare et la diviser en plusieurs autres voies jusqu’à atteindre chacune des voies de gare.

L'utilisation des présignaux est conseillée ici.

Bien sûr, on peut faire des choses plus simples, et cela s'appelle tout autant "voies en cascades" :

Note: Les trains sont répartis rapidement et simplement, il n'y a aucune attente. Une voie en arborescence en gare nécessite un nombre assez important de voies de gare en général.
Il est plus facile de créer des gares en arborescence à 3,6,9 ou 12 voies de gare pour diviser chaque voie en 3 voies à chaque fois

Les sorties de gares en cascade sont plus simples :
Si on fait tourner la voie de sortie vers la voie l'entré, il s'agira d'une gare d'arrêt en arborescence à voie de retour.
Si on fait continuer la voie de sortie, il s'agira d'une gare de passage en arborescence.


Je vous laisse contempler quelques exemples de gare en arborescence...





Les dépôts

La fiabilité des trains baisse en fonction de leur âge. C’est pour cela qu’il faut les envoyer au dépôt de temps à autre pour éviter les pannes.
L'intérêt est donc de placer des dépôts en gare ou sur la voie pour que les trains puissent y accéder couramment.


Système dépôt en gare :

(*) Lorsqu'on a une gare avec des croisements de rails, on peut placer directement le dépôt sur le bloc de rails à l'entrée ou à la sortie de gare (ou les deux). Cette configuration est en fait la plus utilisée car la plus simple. D'ailleurs on utilise assez souvent les gares d'arrêt ou de passage en croisement.



Exemple 1: Sur une gare d'arrêt en croisement


Exemple 2: Sur une gare de passage en croisement


(*) Lorsqu'on a une gare sans croisement de rails, il est plus difficile de placer les dépôts sans ralentir le passage des trains.



Exemple : Prenons l'exemple d'une gare d'arrêt à voie de retour


La première idée consiste à ajouter des croisements de rails à l'entrée :
Mais évidemment ou constate qu'on n'a plus vraiment un système rapide dès lors que les trains l'utilisent en gare (ça gêne ceux qui veulent rentrer)





On peut aussi ajouter des présignaux combinés (jaune vertical) devant, ainsi lorsque toutes les voies de gare seront occupées, les trains viendront au dépôt pour attendre leur tour... comme une voie de stockage dont la place serait illimitée.
Note : Présignaux combinés puisqu'à la sortie du dépôt, les trains doivent attendre leur tour avant de s'engager dans le croisement de rails.





Une chose qu'il ne faut pas faire par contre, c'est ceci :
Les trains qui choisirons le dépôt à la sortie ne pourront plus revenir sur leurs pas si ils n'ont pas tout à fait terminé leur action en gare.





... Bref, on constate que les dépôts en gare ça ne fonctionne bien qu'avec les gare (d'arrêt ou de passage) en croisement.


Système dépôt sur la voie

C'est sans doute le meilleur compris pour les trains lorsqu'on commence à avoir un bon trafic ferroviaire. L'intérêt c'est de mettre des dépôts à intervalle régulier sur les doubles voies pour permettre aux trains de renouveler leur fiabilité.

Plusieurs choix s'offrent à nous :

(*) La meilleure configuration

Il s'agit de proposer aux trains un dépôt, en le plaçant sur une jonction de voie, comme une station service sur une route.





On peut évidemment changer l'orientation du dépôt, ajouter une voie de stockage ou encore dédoubler le dépôt pour optimiser le réseau lorsque le trafic est vraiment important... mais on retiendra que c'est La configuration qu'il faut utiliser en double voie.





(*) Forcer les trains à aller au dépôt

Si vous êtes un tyran avec vos trains et que vous voulez un maximum de rendement (donc une fiabilité au max), vous pouvez choisir la méthode suivante :
on inverse les feux situés sur la voie principale pour obliger les trains à passer au dépôt. Ca marche et c'est efficace...





Ou plus simplement :




En utilisant les signaux de chemin

Avec les signaux de chemin [tutorial ICI], il est plus aisé de placer des dépôts sur une double voie.
On doit veiller à placer des signaux de chemin à l'entré des dépôts et des signaux de chemin à sens unique pour imposer le sens des voies.
Pour le reste, la priorité s'effectuera d'elle même avec les trains.

Les trains peuvent se croiser (c'est l'intérêt des signaux de chemin), donc le système dépôt n'est pas un handicape à la circulation.





Lorsqu'un train va au dépôt, sur l'autre voie il n'y a aucun changement...





Et l'intérêt, c'est que lorsque le train suivant désir aller au dépôt, il peut emprunter celui de l'autre voie.





Cette dernière idée suscite des interêts mais également des inconvénients puisque le 2e train stoppe les trains circulant en sens inverse... ce qui peut être remédié en séparant clairement les deux voies (sans croisement de rails).

Au final on obtient un système fonctionnant comme précédemment en double voie et avec des signaux de chemin.


Les échangeurs

(*) Echangeurs inverseurs :
L'idée c'est de faire passer des trains d'une double voie dans l'autre sens de la voie. Le train empreinte un pont ou un tunnel pour se retrouver de l'autre côté de la voie, dans le sens inverse : c'est donc un "échangeur inverseur".



(*) Echangeurs :
Ici, sur deux voies du même sens on fait passer les trains d'une voie à une autre (équilibrer la voie). Cette technique peut être utile près des gares multivoies, les trains passeront du côté de la voie libre.





Exemple :
Sur cette image, il s'agit de deux échangeurs qui permettent aux trains de changer de voie lorsque toutes les voies de gare sont occupées sur l'une ou l'autre des deux lignes.





Les Présignaux combinés (jaune vertical) sont importants puisqu'ils vérifient l'état des Présignaux de sorties (blancs) donc vérifient si les voies de gares sont occupées. Si c'est le cas, alors le Présignal d'entrée (jaune horizontal) ne laisse la possibilité que d'accéder au pont qui comporte un Présignal de sortie (blanc).





Dans le cas où toutes les voies de gare sont occupées, le changement de ligne se fait simplement.




Last Updated Mardi 24 Octobre 2017 @ 20:39  395 Hits